REDUIRE LES INEGALITES PAR L’ACCES A L’EDUCATION POUR LES JEUNES FILLES 

Justification :

L'éducation mondiale a été sérieusement perturbée par la pandémie de COVID-19 qui a gravement perturbé la réalisation de l'Objectif mondial n°4 des Nations Unies, qui plaide en faveur d'une éducation de qualité pour tous. Des millions d'enfants vivant dans les pays les plus pauvres n'ont pas les moyens d'aller à l'école en toute sécurité ou d'apprendre à distance. 

Les budgets de l'éducation ont diminué après le début de la pandémie de COVID-19 dans 65 % des pays à revenu faible et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, contre seulement 33 % des pays à revenu élevé et à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Source : Education finance watch 2021. P8

La pandémie a complètement changé la façon dont l'apprentissage est perçu et vécu dans le monde entier, si bien qu'un nombre important d'enfants n'ont pas pu bénéficier d'un apprentissage et ne peuvent pas retourner à l'école. 

Les fermetures d'écoles, les difficultés d'accès à l'enseignement à distance et l'instabilité économique ont réduit à néant les progrès réalisés en matière d'éducation des enfants des pays les plus pauvres, et l'impact de la COVID-19 sur l'éducation est largement visible cette année.

Deux tiers des enfants en âge scolaire dans le monde - soit 1,3 milliard d'enfants de 3 à 17 ans - n'ont pas accès à une connexion internet chez eux. Source: UNICEF et ITU. How many children and young people have internet access at home- December 2020

 L'année dernière, la quasi-totalité des écoles du monde entier ont fermé temporairement leurs portes en raison de la pandémie. Cette situation devrait avoir un impact durable sur les enfants marginalisés des pays vulnérables. 

En 2020, l'Organisation mondiale de la santé et l'Unicef ont fait part de leurs préoccupations concernant la fermeture prolongée des écoles en raison de la pandémie, déclarant que ces fermetures pourraient accroître les risques de grossesse adolescente, de malnutrition et de décrochage scolaire permanent pour les enfants des pays à faible revenu.

Contexte : 

Alors que le monde cherche à se remettre sur la voie de l'éducation, voici quatre faits clés que vous devriez connaître sur l'apprentissage et la scolarité dans le contexte de la COVID-19.

  • 20 millions de filles supplémentaires en âge du secondaire pourraient être déscolarisées à la suite de la pandémie. Source : Malala Fund
  • En raison des perturbations liées à la pandémie dans les programmes de prévention, 2 millions de cas de mutilations génitales féminines, qui auraient pu être évités, pourraient survenir au cours de la prochaine décennie. Source : UNFPA, Avril 2020
  • Entre 2020 et 2030, on pourrait enregistrer 13 millions de mariages d'enfants de plus qui n'auraient eu lieu autrement. Source : UNFPA, Avril 2020
  • Des millions de filles pourraient ne pas retourner à l'école en 2021 et 2022. L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) estime pour sa part que 11 millions de filles ne retourneront pas à l'école cette année du seul fait de la pandémie.
  • Les filles issues de communautés marginalisées sont plus exposées au risque de décrochage scolaire que les garçons depuis la fermeture des écoles liée à la COVID.

Alors que le monde se tourne vers le numérique pour assurer la continuité de la scolarité pendant les périodes de confinement national, de nombreux enfants vivant dans la pauvreté sont loin de pouvoir en profiter. En raison du manque d'accès à Internet et aux ordinateurs dont souffrent les écoles et les étudiants, de nombreux enfants n'ont pas pu bénéficier d'un enseignement l'année dernière.

Des millions de foyers se retrouvent sans revenus pour assurer les besoins vitaux de la famille et dans les pays en voie de développement des familles ne pourront pas faire face aux frais de scolarité de leurs enfants et des dépenses liées à la scolarité des enfants en particulier des jeunes filles. 

Ce sont ces faits, qui justifient cette intervention destinée à encourager un meilleur accès à l'école pour des jeunes filles de quatre zones d’intervention du programme.

Objectif :

Soutenir des jeunes filles dans vingt écoles et dans quatre régions au Sénégal.

La finalité est de maintenir ces jeunes filles à l’école grâce à une dotation en fourniture scolaire et matériels informatique.

FUTUR SOLIDAIRE s’attachera à  :

  1. Allouer des kits scolaires à 1000 jeunes écolières dans les zones d’intervention
  2. Doter 20 écoles cibles, de matériel informatique pour réduire la fracture numérique et permettre aux élèves d’accéder aux contenues pédagogiques numérique (5 écoles par zone d’intervention)
  3. Développer des campagnes de mobilisation et de communication pour la lutte contre les Pratiques sociales discriminantes à l’encontre des jeunes filles qui réduisent l’accès à l’école pour les jeunes filles vulnérables,

FUTUR SOLIDAIRE contribue ainsi, à l’atteinte des objectifs mondiaux n°3 et n°4 des Nations Unies, qui plaident en faveur d'une éducation de qualité pour tous. 

Les résultats attendus  : 

  1. Des kits scolaires sont allouer à 1000 jeunes écolières dans les zones d’intervention
  2. 20 écoles cibles sont dotés de matériel informatique pour réduire la fracture numérique et permettre aux élèves d’accéder aux contenues pédagogiques numérique (5 écoles par zone d’intervention) 
  3. Des campagnes de mobilisation et de communication pour la lutte contre les pratiques sociales discriminantes à l’encontre des jeunes filles sont réalisées. Pour rappel ces pratiques sociales discriminantes réduisent l’accès à l’école pour les jeunes filles vulnérables 

Copyright ©.2021 FUTUR SOLIDAIRE. Tous droits réservés.